Chronique : American Witches

Hello ! On se retrouve pour mon deuxième service presse en collaboration avec Fyctia. Merci à eux pour leur confiance et l’envoi de cette petite perle. L’histoire provenant de Fyctia me tentait énormément, alors je l’ai commencée et n’ai pas été déçue !

Titre : American Witches

Auteure : Katia Campagne

Genre : Thriller/mystère

Maison d’édition : Hugo suspense

Nombre de pages : 400

Résumé :

LES MYTHES ONT TOUJOURS UN FOND DE VÉRITÉ.

Le corps d’une femme rousse est retrouvé sur un chemin de randonnée, à quelques kilomètres d’une bourgade américaine isolée. Démembrée, un parchemin enfoncé dans la gorge, la victime semble avoir fait l’objet d’une cérémonie macabre. Mise en scène ou rituel consacré ? La question se pose au coeur de Hinsdale, qui garde encore les traces des anciennes chasses aux sorcières.
Chargé de l’enquête, Karl Rosenberg sait qu’il n’y coupera pas : pour sa dernière enquête, il va devoir affronter des légendes qu’il aurait préféré ne pas réveiller, et l’aide de son remplaçant ne sera pas de trop pour démêler les croyances de la réalité. Car dans cette petite ville où tout se sait mais où personne ne parle, les mythes ont toujours un fond de vérité. Pour son premier livre en librairie, Katia Campagne lie habilement passé et présent et interroge la nature de la sorcière actuelle : femme indépendante, femme de pouvoir ou femme violente, autant d’aspects qui ont suscité la peur et la stigmatisation, et qui prennent aujourd’hui un nouveau sens.

Mon avis

American Witches est un roman qui se lit très vite ; il se dévore. J’ai été surprise en apprenant qu’il faisait 400 pages, j’ai eu l’impression qu’il était beaucoup plus court puisqu’il se lit rapidement. La plume de l’auteure est fluide et nous amène dans son monde.

Le roman débute sur une scène de crime qui porte à confusion. Est-ce une sorcière qui a commis l’irréparable ou est-ce une mise en scène pour accuser les sorcières, ce groupe de femmes militantes se cachant sous la métaphore de sorcières ? Le doute plane jusqu’à la toute, toute fin du roman, et même à ce moment-là, on doute toujours. L’auteure nous tient en haleine du début à la fin du roman.

On traite de féminisme – extrémiste ou pas -, de réseaux sociaux, de changements de vie, d’amitiés toxiques et de secrets révélés au grand jour. On ne s’ennuie pas à un seul moment, les retournements de situation sont imprévisibles et on dévore la lecture. Il y a un peu d’action, beaucoup de suspense et des secrets. Vraiment, j’ai beaucoup aimé ce thriller.

Il est toujours difficile de bien parler d’un thriller sans spoiler, mais je vous conseille absolument cette nouvelle parution de Hugo Suspense. La plume est superbe, les descriptions sont belles, les relations entre les différents personnages sont travaillées et l’histoire nous captive. Je vous le recommande !

Chronique : Nefasta T.1 Ornella

Hello !

Aujourd’hui, on parle d’un roman reçu en service presse, soit le premier tome de Nefasta ; Ornella ! Je remercie encore l’auteure pour sa confiance.

Titre : Nefasta, T.1 Ornella

Auteure : Julie Dauge

Genre : Romance fantastique

Maison d’édition : Auto-édition

Nombre de pages : 540

Résumé : Ornella est une jeune femme comme les autres. Enfin, elle le croyait, jusqu’à ce qu’un événement aux conséquences irrémédiables vienne bouleverser à jamais sa vie. Lorsqu’une inconnue s’invite à l’improviste chez elle en prétendant avoir la clé pour l’aider à comprendre qui elle est vraiment, Ornella pense avoir affaire à une déséquilibrée. Mais ses doutes s’envolent dès que sa route croise celle d’Ailean, le roi des vampires au charme magnétique. Elle est alors obligée d’admettre l’impensable. Traquée par des mages prêts à tout pour qu’elle meure avant de tomber dans les bras de l’ennemi, pourchassée par des vampires obsédés par son sang, Ornella n’est pas au bout de ses peines, car tous sont décidés à gagner cette chasse à la sorcière.

Pour l’acheter, c’est par ici !

Mon avis

Il s’agit d’un roman auto-édité, alors je me suis tout de suite sentie interpellée par l’appel à chroniqueurs de l’auteure, ayant moi-même auto-édité un livre. De plus, le résumé m’intéressait vraiment, et j’étais prête à découvrir une histoire avec des vampires différents des livres de nos jours.

C’est d’ailleurs avec cette impression que je sors de ma lecture. Le mythe du vampire est bien traité ici, même s’il ressemble énormément à l’être humain, il n’est pas une copie de tous ces clichés qu’on peut retrouver. Pas de guerres vampires contre loups-garous ici, il n’y a même pas de loups-garous ! On ne va pas dans le totalement nouveau, mais l’histoire sait se démarquer, notamment par les Nefasta, êtres aux pouvoirs particuliers.

J’ai bien aimé les personnages, surtout Ornella avec son caractère fort. Je me suis bien reconnue en elle ! Par contre, je dois avouer avoir eu de la difficulté avec la romance qui se développe entre Ornella et le roi des vampires. Je crois aux coups de foudre et je comprends que les âmes sœurs ont un lien particulier, cependant on dirait qu’ils sont amoureux depuis un an ! J’aurais vraiment aimé voir une évolution dans les sentiments, un approfondissement, pour qu’on puisse bien comprendre comment l’attirance physique passe aux sentiments amoureux. Je pense qu’ainsi j’aurais pu adhérer à la romance !

Quant à la qualité du texte, eh bien, c’est de la qualité pour un roman auto-édité ! Il y a des bons romans comme des moins travaillés, mais ici, la forme est très bien. J’ai repéré quelques erreurs d’inattention et de ponctuation, cependant il n’y a rien qui empêche la compréhension de l’histoire. La plume de l’auteure est très fluide et entrainante, les chapitres se lisent rapidement !

Bref, ce premier tome est pour moi une bonne lecture. La lecture est facile et agréable, cependant la rapidité de la romance m’a quelque peu dérangée. Je recommande ce roman à tous les passionnés de vampire !

Qui est Laureline Eliot ?

Aujourd’hui, on parle de Wattpad, d’édition et de Fyctia avec Laureline Eliot !

Présentation

  • Peux-tu te présenter brièvement ? 

Bien sûr ! Je m’appelle Laureline, comme l’héroïne de BD (même si je ne suis pas aussi canon XD). Je suis raconteuse d’histoires, maman, amoureuse, heureuse, passionnée de cinéma et de photo. Et d’Arts. Et de… bon, je m’arrête là. J’aime beaucoup de choses 😉 

  •  Depuis quand écris-tu ? Pourquoi écris-tu ? 

J’ai beaucoup écrit quand j’étais jeune, sans rien en faire. Puis, il y a deux ans, je m’y suis remise, d’abord des nouvelles, puis des romans. Pourquoi j’écris ? Pour vider ma tête de toutes les histoires abracadabrantes qui l’encombrent et pour donner vie aux personnages que j’imagine. 

  • Pourquoi avoir décidé de publier sur Wattpad ? Que t’apporte cette plateforme ? 

Pour confronter mes écrits aux lecteurs. Cette plateforme m’apporte une visibilité que je ne trouve pas ailleurs, et le lectorat est très varié. 

  • Y a-t-il une histoire qui te tient plus à coeur parmi toutes celles écrites ? Pourquoi

Oui, mais c’est une nouvelle qui n’est pas sur WP. Je l’ai écrite pour une autre plateforme spécialisée dans les récits courts, Short Edition. Elle me touche parce qu’elle comprend plusieurs éléments qui sont importants : l’écoute, le partage, la générosité, la faune… Et sans doute qu’elle me tient à cœur parce que je n’ai pas encore pu la développer comme je voudrais. JE pense qu’elle mérite d’être racontée en roman, donc elle me trotte beaucoup dans la tête. 

VertiG

  • Le 17 octobre, ton roman VertiG sortira aux éditions La Condamine. Félicitations ! Peux-tu nous présenter ton histoire ? 

Merci beaucoup. Oui, c’est une romance entre deux personnes qui sont, en apparence, très différentes. J’ai essayé de créer des personnages complexes, par forcément aimables au premier regard, en particulier Ava, mon héroïne.  

Le mieux est peut-être de mettre le résumé ? 

Pour Ava, la gentillesse est une faiblesse. Déterminée et inflexible, elle ne vit que pour VertiG, l’entreprise qu’elle a fondée et qui fournit à ses clientes des accompagnateurs masculins. Dévouée corps et âme à son agence, Ava ne cherche pas à se faire d’amis et l’amour est un sentiment qu’elle a banni de son existence. 

Oliver est son opposé. Chaleureux et sociable, il est très attaché à ses proches et à sa famille, mais malgré leur soutien, il traverse une période de crise personnelle et professionnelle. En attendant de trouver sa véritable voie, il accepte un emploi chez VertiG. 

Au contact l’un de l’autre, Ava et Oliver vont découvrir qu’ils possèdent tous deux des failles qui les fragilisent. Et les rapprochent. 

Réussiront-ils, ensemble, à les combler ? 

  • Est-ce que cette histoire est un one-shot ou une saga ? Pourquoi ? 

C’est un one-shot. Je ne sais pas si je pourrais construire une romance sur plusieurs tomes, ou alors il faudrait qu’il y ait un contexte particulier, peut-être dans une fantasy ou un roman historique. 

  • Tu as participé à un concours Fyctia avec ce roman pour remporter la publication. Était-ce ta première participation ? Comment as-tu trouvé l’expérience ? 

Non, c’était ma troisième participation. J’avais d’abord soumis une fantasy et une chick-lit (American dream, dont on va parler après), et j’avais eu le bonheur d’aller en finale, mais j’avais perdu. Fyctia, c’est une expérience incroyable, un véritable ascenseur émotionnel. C’est un marathon d’écriture, une aventure humaine aussi, il y a une très belle entraide, j’ai rencontré de vrais amis là-bas.  

  • Pensais-tu gagner ? 

Non, j’avoue qu’après deux défaites, je m’étais préparée à la fameuse troisième. Et puis il y avait de très bons écrits en compétition avec moi. 

  • À qui recommandes-tu ce roman ? 

A ceux qui aiment la romance, bien sûr. Mais surtout à ceux qui ont envie de lire l’histoire de personnages avec des failles, qui sont loin d’être parfaits, mais qui vont sortir grandis de ce qu’ils vivent. 

American Dream

Jule a trois passions : le diner dont elle est propriétaire, la Californie et les Beach Boys. Elle s’imagine surfeuse à la crinière de lion ; manque de bol, elle est petite, brune et restauratrice dans la campagne française. Quand, au cœur de l’été, quatre américains débarquent dans son établissement, ses rêves vont devenir réalité… ou pas !
  • Tu écris également une chick-lit sur Wattpad, soit *American Dream*. Peux-tu nous présenter cette histoire ? Comment t’est venue l’idée ? 

Oui, c’est l’histoire de Jule, une jeune femme qui tient un diner au fin fond de la campagne française ; elle consacre tout son temps à son travail. Jusqu’au jour où un groupe de quatre américains pousse la porte de son restaurant… ils vont venir chambouler son quotidien. Voilà, c’est le récit de quelqu’un qui s’ouvre enfin aux autres et de ce qui en résulte. 

L’idée est venue quand j’ai entendu une interview de l’acteur Gerard Butler qui racontait son périple à moto avec ses potes, en mode incognito. Du coup, je me suis demandée de ce ça ferait à une jeune femme de tomber sur une star mondiale comme ça, sans crier gare, dans un lieu inattendu… 

  • Pourquoi avoir décidé d’écrire une chick-lit ? 

C’était pour un concours fyctia, au départ, et aussi parce que je suis très bon public pour ce genre d’histoires. Cela met de bonne humeur, c’est positif, toujours bigger than life. 

  • Tes personnages sont tous très attachants. Comment as-tu fait pour les rendre aussi attachants ? As-tu des conseils à nous donner ? 

Alors, je ne me permettrais pas de donner des conseils à qui que ce soit, j’ai moi-même tellement à apprendre ! Cela me touche que tu mettes en avant mes personnages, parce que j’avoue que je cherche vraiment à créer des gens que je pourrais rencontrer. Je soigne chacun de mes personnages avec la même attention, la même envie, qu’ils soient les héros ou secondaires. Mon secret 😊, c’est de chercher ce qui les rend uniques. C’est vrai que dans le contexte d’une chicklit, je force un peu le trait, mais, au fond, on a tous nos petites excentricités, nos particularités… et je pense que c’est ce qui nous rend attachants. 

  • Veux-tu éditer cette histoire ? Si oui, sache que je vais l’acheter ! 

Oui, j’aimerais la proposer en maison d’édition. Et tu viens de me faire le plus beau des compliments ♥ 

Autres projets

  • Quels sont tes autres projets d’écriture ? Peux-tu nous les présenter ? 

Eh bien, je continue à participer à des concours sur fyctia, j’aime ce fonctionnement, cela me donne une deadline, un but et le retour des lecteurs en direct. Et puis, je l’avoue je rêve d’une publication papier !  

Et sinon, je suis en train d’écrire une young adult intitulée « Bientôt » (lisible sur wattpad) qui parle de deux amis inséparables, Chloé et Noah. Mais la vie n’est pas toujours rose, ces deux-là vont l’expérimenter… C ‘est un mélange, je l’espère réussi, d’émotion et d’humour, de rire et de larmes. 

  • Quels sont tes genres d’écriture de prédilection ? Penses-tu essayer un genre qui t’es inconnu ? 

J’aime tous les genres, je ne me cantonne pas à un seul genre, que ce soit en lecture ou en écriture. Après, je ne suis pas performante partout, évidemment. La romance et la fantasy sont mes genres préférés à écrire. 

J’aimerais essayer d’écrire un thriller, mais je ne m’en sens pas les épaules pour le moment. 

  • As-tu l’intention d’écrire une histoire avec une autre personne ? 

Je trouve ça très difficile comme exercice, ça ne me donne pas envie pour le moment. Mais peut-être un jour… il ne faut jamais dire jamais. 

En conclusion

  • Aurais-tu un conseil pour les débutants en écriture ? 

Comme dit précédemment, je ne pense pas être légitime pour donner des conseils en écriture ! Mais je peux expliquer ce que je fais pour moi : je pense mes scènes très en amont, comme un film qui se joue dans ma tête. Cela me permet de savoir si les dialogues sonnent juste, d’imaginer mes personnages en mouvement, de découvrir leurs habitudes, leurs manies… Et surtout de savoir si c’est une histoire qui me tient à cœur, si elle va aboutir ; j’ai besoin de savoir si elle est solidement ancrée en moi pour qu’elle ne s’essouffle pas.  

Et je repasse beaucoup sur mes textes, je ne sais pas écrire au kilomètre. Cela me permet de peaufiner, de corriger les fautes pour être assez satisfaite de mon premier jet et de ne pas me dire « ok, je balance tout à la poubelle :D » 

Et aussi, il ne faut jamais rien lâcher. Même quand c’est difficile. Il n’y a pas de plus grande satisfaction que d’être allée au bout d’une histoire et d’y poser le mot fin. 

  • Plusieurs jeunes écrivains de Wattpad désespèrent parce qu’ils n’ont pas assez de vues, que leur dirais-tu pour les encourager ? 

Qu’il suffit d’un lecteur. Un seul. C’est ce qu’il s’est passé pour moi. Une lectrice a découvert mon histoire par hasard et elle l’a aimée. Elle l’a mise dans sa liste de lecture, elle avait beaucoup d’abonnés, ça a fait boule de neige. 

Après, il faut aussi aller lire les autres, commenter, être curieux, soumettre son histoire à des concours pour avoir des retours qui permettent de progresser…  

  • Un petit mot pour la fin ? 

Merci de t’être intéressée à ce que j’avais à raconter. On a tous envie d’être entendu ♥