Chronique : Failling Again

Hello ! On se retrouve de nouveau pour une chronique sur la dernière romance de Morgane Moncomble. J’avais bien hâte de retrouver sa superbe plume. Si ses trois premiers romans étaient des coups de cœur, celui-ci est une très bonne lecture, mais pas un coup de cœur. Elle a tout de même réussi (encore une fois) à me faire pleurer.

Titre : Failling Again

Auteure : Morgane Moncomble

Genre : New romance

Maison d’édition : Hugo New Romance

Nombre de pages : 465

Résumé :

Surdoué mais solitaire, Aaron n’a que cinq ans lorsqu’il manque de se noyer. Celle qui le sauve d’une mort certaine n’est autre que Fleur, une petite fille bavarde avec des millions d’amis.

Au travers de lettres échangées, les deux enfants se promettent un amour durable digne des meilleurs dramas coréens… jusqu’à ce que la vie les sépare.

Seize ans plus tard, Fleur est une écrivaine romantique mais fauchée qui a perdu toute confiance en elle. De son côté, Aaron est devenu un professionnel du jeu vidéo froid et asocial. Lorsque leurs chemins se croisent à nouveau, Fleur pense que c’est le destin ; l’occasion de faire table rase du passé.

Seul problème : Aaron semble avoir tout oublié de leur histoire d’amour.

Mon avis

Fleur et Aaron étaient de très bons amis étant plus jeunes, mais ils ont fini par se séparer. Désormais, ils ont chacun une vie bien rangée. Fleur est une auteure, elle écrit sous le pseudo Lilas, et se fait approcher par une boite de conception de jeux vidéo. Un nouvel avenir s’offre à elle. C’était sans compter sur sa rencontre avec Aaron, qui travaille désormais pour la même boite. Mais c’est la douche froide pour Fleur/Lilas, il ne la reconnait pas. Déçue, elle prend le pseudo de Lilas pour y travailler et tenter d’oublier cette humiliation.

C’est un roman assez doux et très agréable à lire. Morgane Moncomble a ce talent indéniable pour créer des personnages attachants. On vit leur histoire et on s’attache à eux (enfin, sauf quelques personnes…). Il est très intéressant de voir une femme dans le monde des jeux vidéos, un personnage atteint d’un choc post-traumatique et un personnage à moitié-coréen (Aaron). L’auteure parvient à distiller quelques gouttes d’originalité ici et là, sa plume est toujours aussi fluide et agréable.

Et comme toujours, elle arrive à me faire vivre un tas d’émotions. Dans les dernières cent pages, qui sont plus dramatiques, j’ai laissé échapper quelques larmes. Il y a un sujet traité qui est hyper important et qui nous permet de bien comprendre Aaron, qui semble fermé au premier abord. L’auteure laisse un peu de flou à ce niveau, ce qui rend le tout plus facile à lire, mais aussi plus réaliste.

Par contre, je n’ai pas aimé les références à la k-pop et aux k-dramas. Ils sont trop présents, s’intègrent mal dans la narration et sont malheureusement forcés dans la lecture. Fleur est obsédée par cet univers, mais il est réaliste qu’elle pense toujours aux k-dramas. Quand on tombe, on ne pense pas à un tel personnage dans une série (ou un k-drama, comme le fait Fleur). Il manque de dosage et de réalisme de ce côté-là. J’aurais également aimé voir les personnages plus longtemps en relation amoureuse.

En bref, ce roman est une autre très bonne lecture, j’aime toujours autant les livres de Morgane Moncomble. Je suis passée pas un tas d’émotions et j’ai vécu un bon moment, même si les trop nombreuses références aux k-dramas ne m’ont pas plu. J’ai déjà hâte à son prochain roman !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s