Chronique : Nos âmes tourmentées

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour un énorme coup de coeur, une oeuvre géniale signée Morgane Moncomble !

Ayant lu les deux premiers romans de l’auteure, il était primordial que je lis Nos âmes tourmentées. J’ai adoré retrouver le style d’écriture incroyablement fluide de Morgane Moncomble et ses personnages attachants. Elle a un don pour nous faire vivre un tas d’émotions par ses personnages, c’est fou !

Mais surtout, ce roman traite de sujets difficiles, on le constate dès le début du roman. Cette histoire n’est pas faite pour tout le monde, il faut avoir le coeur bien accroché. En effet, elle parle des viols et de leurs conséquences à long terme ; les conséquences ne s’effacent pas après deux mois, elles ne s’effacent jamais. C’est dur. J’ai toujours trouvé le viol infâme, c’est un sujet qui me répugne énormément, et je suis en rogne après tous ces violeurs qui sont acquittés de nos jours. Mais ce roman m’a permis de mieux comprendre les douleurs, les conséquences, les blessures. L’auteure traite de tout ce qui touche ce traumatisme et, franchement, c’est déchirant. J’ai pleuré. Les émotions sont fortes.

Du côté du personnage masculin, Eden, c’est la violence infantile. J’aurais aimé qu’on parle plus des séquelles d’Eden, on se concentre plus sur Azalée et c’est dommage parce qu’il y avait pas mal de choses à explorer. En tout cas, j’ai beaucoup aimé l’autre secret d’Eden. Je ne m’attendais pas du tout à ça, ça m’a surprise.

Les personnages secondaires sont tous aussi attachants les uns que les autres. Morgane Moncomble a ce don de créer des personnages profondément humains, attachants, dont on arrive difficilement à se détacher à la fin du roman. Les différentes relations entre les personnages sont superbes et on envie presque leur amitié ! Vraiment, c’est un plus considérable au roman.

Le seul petit bémol serait certains propos féministes que j’ai sentis forcés. J’ai eu l’impression que c’était l’auteure qui essayait de passer ses messages, et non le personnage. Ce n’est que je n’ai aimé, c’est qu’il n’y avait pas de nuance ; soit tu es totalement pour, soit tu es contre (et donc une mauvaise personne), alors que la vie est faite de nuances. Bien sûr qu’il y a quelques sujets comme le viol qui ne devraient pas avoir de nuances, mais la vie n’est pas tout blanc ou tout noir !

Bref, pour moi, c’est un autre grand coup de coeur. J’ai pleuré, ri, souri avec ce roman, il m’en a fait voir de toutes les couleurs ! Même s’il est sérieux dans les grands sujets qu’il aborde, il n’en reste pas moins très divertissant et agréable à lire. Morgane Moncomble m’a encore séduite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s