Chronique : November 9

Un autre Colleen Hoover qui m’a mis dans tous mes états ! Moi qui pensais ne plus être surprise par la romance, cette auteure me surprend à chaque nouveau roman, et me fait vivre beaucoup d’émotions.

Titre : November 9

Auteure : Colleen Hoover

Genre : Romance dramatique

Maison d’édition : Pocket

Résumé : C’était en novembre, le neuvième jour du mois. D’emblée, lorsqu’il a rencontré Fallon, Ben a compris ses cicatrices, les a pansées, les a aimées. Alors qu’à 18 ans, à la suite d’un tragique accident, Fallon voyait s’écrouler son rêve d’actrice, Ben – Ben et son charme, Ben et sa drôlerie d’aspirant-écrivain – lui a redonné confiance. Cette journée, ils l’ont passée ensemble, une magie de tous les instants. Le soir venu, ils ont promis : chaque 9 novembre, dans les cinq années à venir, ils se reverront. Une date pour tout revivre. Une date pour tout comprendre. Et braver l’impossible…

Mon avis

On rencontre Fallon et Ben à l’aube de leur vie adulte. Pour tous les deux, le 9 novembre est une date fatidique ; pour Fallon, c’est le deuxième anniversaire de l’incendie lui ayant coûté une partie de sa beauté et sa carrière d’actrice. Pour Ben, eh bien, il faudra continuer votre lecture pour le découvrir…

Le 9 novembre est le jour de leur rencontre, de leur connexion et leur séparation. Ils se promettent de se voir une fois par an, le 9 novembre, sans aucun contact par téléphone ou mail. Un jour par année, est-ce suffisant pour tomber amoureux ? Il est intéressant de connaitre, à chaque nouvelle rencontre, l’avancée de Ben l’écrivain dans son manuscrit et l’avancée de Fallon dans le monde du théâtre. On fait la connaissance de plusieurs personnages, dont un petit retour de certains personnages d’Ugly Love.

J’ai tout de suite été ravie par le personnage de Ben qui est loin d’être un bad boy. Enfin un good boy dans un roman ! Il est doux, gentil, prévenant, mais pas passif pour autant. Et en plus, il est écrivain, donc autant vous dire que j’aurais bien aimé avoir Ben comme petit ami et Fallon comme amie, parce que sa persévérance est très inspirante.

La plume de Colleen Hoover est toujours aussi belle, poétique, emplie d’émotions. Il y a du drame, évidemment, et on verse quelques larmes. J’ai vécu encore une fois un tas d’émotions, que ce soit la tristesse, la joie, la colère, le stress. Bref, une autre romance réussie qui nous sensibilise à plein de sujets.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s