Chronique : The air he breathes

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour la chronique de The air he breathes, le premier tome de la série The Elements de la fameuse Brittainy C. Cherry. J’ai entendu beaucoup de bien de cette série et de cette auteure, alors j’ai décidé de me lancer dans la lecture de cette série.

Titre : The Air He Breathes

Auteure : Brittainy C. Cherry

Genre : Romance dramatique

Nombre de pages : 480

Maison d’édition : Hugo Poche

Résumé :

Retrouveront-ils goût à la vie ?

Ils sont en deuil tous les deux, et vont tenter de réapprendre à vivre. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux.
Elle a choisi de continuer à vivre, ne serait-ce que pour sa petite fille Emma.
Il a choisi de s’extraire du monde.

Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route.
Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Mon avis

Je ressors de cette lecture un peu mitigée. Ce fut une bonne lecture en somme, même si quelques points m’ont dérangée. J’ai eu un peu de difficulté avec la première moitié du roman, je n’arrivais pas vraiment à m’accrocher aux personnages. La meilleure amie d’Elizabeth m’a vite fait lever les yeux au ciel ; elle n’apporte rien à l’histoire, elle ne fait que parler de sexe et de pénis, comme si elle ne savait parler que de ça… Elle manque de personnalité et d’approfondissement.

En ce qui concerne la relation entre Tristan et Elizabeth va trop vite dans les premiers chapitres. Il n’y a pas d’évolution entre *je te déteste* et le premier baiser. Après ça, la relation évolue très bien et c’est approfondi, mais j’ai sursauté lorsqu’il y a eu un baiser parce qu’il arrive de nulle part. J’aurais aimé aimé plus d’approfondissement parce qu’il y a tout de même une évolution entre la haine et un baiser !

J’ai beaucoup plus accroché à la deuxième partie, j’ai réussi à m’attacher aux personnages et à ressentir les émotions. J’ai réussi à laisser de côté mes impressions de la première partie et à adorer la relation entre Tristan et la fille d’Elizabeth. Même si les derniers chapitres sont très dramatiques et assez romancés, j’ai pris plaisir à ces revirements et je suis passée par un tas d’émotions. Sans parler des flash-backs qui sont tout simplement déchirants… Les deux protagonistes ont perdu des êtres proches et on voit bien leurs démons. La relation est parfois toxique, mais elle parvient heureusement à se stabiliser.

Si j’ai d’abord été déstabilisée par la narration au passé, je m’y suis habituée et j’ai apprécié avoir le point de vue des deux personnages. Ça apporte beaucoup au récit et on comprend bien les intentions des deux !

Par contre, les deux dernières pages avant l’épilogue… non. Ceux qui l’auront lu le comprendront, mais cette annonce est totalement irréaliste. Ça ne fait que quelques mois qu’ils se connaissent et un mois qu’ils sont en couple. On ne demande pas ça après un mois de relation officielle ! Ça ne correspond pas du tout à l’évolution de leur relation. L’auteure aurait dû faire un bond plus grand dans le temps pour plus de réalisme…

Bref, ce livre a de bons côtés et des côtés qui manquent d’approfondissement. Comme les autres tomes sont indépendants, je pense les découvrir très bientôt, surtout que j’ai bien aimé la plume de l’auteure et les émotions qui se dégagent de ce premier tome. Les sujets traités sont très intéressants !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s