Chronique : Sous un ciel d’abime

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique, soit celle du thriller Sous un ciel d’abime. Il s’agit du deuxième roman de l’auteur, la suite de Le Chercheur d’âmes, que j’avais adoré. Je vous présente brièvement mon avis sans spoiler en espérant vous convaincre de le lire.

Titre : Sous un ciel d’abime

Auteur : Steve Laflamme

Genre : Thriller

Nombre de pages : 350

Maison d’édition : Les Éditions de l’Homme

Résumé :

Quand les morts s’accumulent en vous, ils finissent par gouverner vos actes…

Devenu détective depuis sa débâcle dans la police, Xavier Martel enquête sur la mort insolite de Corine Quintal à Québec. Il découvre que la victime était liée à une organisation aux activités controversées dont le leader est un homme dangereux.

À Montréal-Nord, Donatien Deveau aspire à venger la mort de sa jeune sœur et enchaîne les délits qui scelleront son sort. Activisme extrême, meurtres sordides, occultisme et démons intérieurs: Martel et Deveau l’ignorent, mais leurs routes vont se croiser dans un feu d’artifice du destin dont personne ne sortira indemne.

Pour l’acheter, c’est par ici !

Mon avis

L’histoire se déroule quelques mois après Le Chercheur d’âmes, et nous retrouvons une fois de plus Xavier Martel. Si ce tome-ci explore moins la vie du détective, nous assistons bel et bien à l’expansion de son côté sombre… les noirceurs s’empareront-elles de Martel ?

Si cette suite est moins horrifique, elle n’en reste pas moins très intéressante. Les retournements de situation se succèdent, de plus en plus renversants, et les secrets se dévoilent. L’auteur nous offre un aperçu sur les gangs de Montréal, leur cruauté, leurs guerres, leurs enjeux et les conséquences sur la vie des Montréalais. Très intéressant de voir évoluer des gangs à Montréal et non à New York, comme la plupart des romans de ce genre. Parce que, oui, le Québec ne fait pas exception à la règle ; il y a des gangs, des réseaux de proxénètes et de prostitution.

Autre point intéressant, les deux points de vue. Nous suivons l’enquête de Xavier Martel (ainsi que ses mésaventures avec Prévost) et la quête de Donatien, un jeune homme brisé qui ne désire qu’une chose : connaitre la vérité. Leurs routes finissent par se croiser, dans une finale des plus intenses et sanglantes. Les masques tombent, les révélations fusent, les désirs de vengeance s’assouvissent…

Concernant la fin de ce roman, l’auteur a su une fois de plus me donner l’envie de connaitre la suite ; vivement le tome 3 ! Lire un roman d’auteur québécois – écrit par un de ses profs de cégep ! – est toujours agréable, et cela prouve qu’il y a de belles pépites littéraires.

Amis européens, vous ne serez pas déstabilisés par la langue (mais peut-être par l’histoire en elle-même !). Les expressions québécois se situent majoritairement dans les dialogues et une petite recherche vous permettra d’en apprendre plus.

Franchement, ce deuxième tome est pour moi une très belle découverte. Je me suis laissée emporter par la plume de l’auteur, les retournements de situation, le suspense, les tensions et les personnages. Il s’agit là d’un thriller qui vous surprendra et ne vous laissera pas indifférent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s