Chronique : Vampyria – La Cour des Ténèbres

Hello, aujourd’hui on se retrouve pour une chronique sur le dernier roman de Victor Dixen ! En revanche, c’est la première fois que mon retour sur un roman de l’auteur est assez mitigé. J’ai bien aimé ma lecture, mais quelques points m’ont empêchée de bien accrocher au roman.

Titre : Vampyria : La Cour des Ténèbres

Auteur : Victor Dixen

Genre : Uchronie/Horreur

Maison d’édition : Collection R

Nombre de pages : 500

Résumé :

 » Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang… « 

En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique.

Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

Pour l’acheter, c’est par ici !

Mon avis

J’ai beaucoup aimé le fait de retrouver la plume de Victor Dixen. Cet auteure a un talent incroyable, et me transporte chaque fois dans ses univers. Ici, j’aimais l’idée d’uchronie, celle d’arrêter le temps à l’époque de Versailles. Le Roi Soleil est devenu immortel, se transmutant en vampire et régnant sur l’empire Vampyria. Le monde n’a pas vraiment évolué en trois cents ans, ce que j’ai trouvé un peu incohérent, mais sinon, c’est assez étrange et ça change de ce qu’on peut lire habituellement.

Le point qui m’a empêchée de bien me glisser dans l’histoire, c’est le style très vieillot d’écriture, pour correspondre à l’époque de Versailles et du Roi Soleil. Je préfère les styles d’écriture plus modernes, ils me permettent de mieux accrocher au récit et me sentir proche du récit.

Il y avait également quelques longueurs, mais globalement, j’ai bien aimé ma lecture. L’histoire de la personnage principale est intéressante, j’ai aimé le fait que la Vampyria devienne carrément la religion d’État. Le côté horreur est également très intéressant ; j’ai eu peur qu’on nous promette de l’horreur et que ce soit à peine horrifique. Alors, même si c’est du Collection R, il faut s’abstenir si vous êtes une âme sensible !

Les personnages sont très intéressants. Il y a même un rebondissement super surprenant vers la fin concernant l’un des personnages ; j’ai vraiment aimé ! Ça m’a vraiment surprise et m’a donné envie de lire la suite à tout prix. Je n’ai peut-être pas accroché à 100% à l’histoire, la lecture a toutefois été très agréable, sans être un coup de coeur comme les autres romans de l’auteur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s