Interview : Cécile Ama Courtois

Aujourd’hui, on parle avec une auteure éditée en maison d’édition et en auto-édition.

  • Si vous avez choisi un pseudo et non votre vrai nom, pourquoi cela ?

J’ai juste ajouté « Ama » à mon vrai nom parce que de très nombreux lecteurs, sur le net, ne me connaissaient que sous ce pseudo, et je ne voulais pas qu’ils aient trop de mal à retrouver mes livres.

  • Pouvez-vous nous parler de votre dernier roman édité (ou auto-édité) ? Quel est le thème ? Que représente-t-il à vos yeux ?

Le dernier est le second tome du conte des sept Chants, une trilogie fantasy dont le troisième et dernier tome est en cours d’écriture. Cette trilogie est mon plus gros bébé. Je travaille dessus depuis 2008, par intermittence. C’est un gros projet, ambitieux et dense, que je porte avec passion depuis que j’ai décidé de commencer à écrire. Entre temps, j’ai écrit et publié d’autres romans, des nouvelles et des recueils de poèmes, mais cette trilogie reste mon principal chantier.

  • Pourquoi écrivez-vous ? Est-ce seulement un passe-temps ou votre passion ?

Je suis d’abord une lectrice passionnée. J’ai longtemps été frustrée par le manque de féminité dans la Fantasy (mon genre préféré). Que ce soient les auteurs (tous des hommes, à l’époque), les personnages, les univers… tout était masculin. Quand j’ai décidé d’écrire, ma première raison était de remédier à cela en apportant une sensibilité féminine à la littérature Fantasy. Mais… beaucoup d’auteures ont eu la même idée que moi et nous sommes désormais nombreuses à apporter notre pierre à l’édifice.

  • Si vous ne vivez pas de l’écriture, souhaitez-vous en vivre un jour ? Pourquoi ?

J’en rêve, mais je sais que ce rêve est inaccessible. Je bataille depuis 2015 pour me faire une petite place, donner un peu de lumière à mes écrits et les faire connaître, mais je reste noyée dans la nasse, sans trop d’espoirs que cela change.

  • Quel(s) genre(s) écrivez-vous ? Pensez-vous essayer de nouveaux genres un jour ?

J’écris ce que je lis : Fantasy, un peu de Fantastique, et Romance. Souvent mélangés. Ces genres sont si pleins de possibilités, si foisonnants et riches que je suis loin d’en avoir exploré toutes les facettes, donc non. Je ne pense pas en changer avant longtemps.

  • Quelles causes vous tenant à coeur intégrez-vous dans vos romans ? Pourquoi ?

Il y en a beaucoup, et je tiens à ce que mes romans servent aussi d’étendards à mes valeurs. Le statut de la femme dans la société, d’abord. C’est mon principal cheval de bataille. C’est un sujet que j’aborde dans tous mes livres. Parfois de front, parfois de manière beaucoup plus subtile. Mais je défends aussi la bienveillance et la tolérance, la justice sociale, l’écologie, l’accueil de l’autre, la lutte contre toutes les discriminations.

  • Avez-vous un rituel d’écriture ?

Oh oui, je suis une méthode bien établie, issue de la méthode du flocon et que j’ai peaufinée avec l’expérience. Quand j’ai l’idée d’une histoire, je commence par y penser, en rêvasser pendant un certain temps. Je laisse mûrir. Puis je résume en une phrase, ou en quelques mots, l’intrigue principale. Ensuite, j’en fais un résumé un peu plus détaillé (je vous épargne les techniques, mais si ça vous intéresse, je vous encourage à lire la méthode du flocon). Ensuite viennent toutes les fiches : personnages, univers, temporalité, politique, historique, sociologique… Je fais ensuite un synopsis par personnage important (point de vue) pour m’assurer que tout est cohérent. J’établis également des fiches de recherches, des listes de noms, toutes sortes de choses qui ensuite, me seront utiles au moment de l’écriture. Après la phase d’écriture proprement dite vient la bêta-lecture : j’ai deux ou trois lectrices de choc qui relisent tout et m’indiquent tout ce qui ne va pas. Je modifie le texte en fonction de leurs remarques, puis je l’envoie à ma correctrice. Avec elle, nous repassons le manuscrit au peigne fin jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus la moindre erreur. Vient alors le moment de la mise en page, de la création de la couverture (il m’est arrivé de travailler avec une illustratrice de grand talent, mais pour le conte des sept Chants, j’ai choisi de tout faire moi-même), de la création de l’ebook.

  • Le confinement a-t-il eu des impacts positifs ou négatifs sur votre écriture ? Vous sentez-vous démotivés ? Ou plus motivés que jamais ?

Plutôt négatifs, je dirais. Au début, j’étais contente d’avoir plus de temps pour écrire, mais l’annulation de tous les salons a porté un gros coup d’arrêt à mes ventes, à ma motivation et à mon moral. En effet, les ventes par internet ne représentent qu’une petite partie de mon chiffre d’affaire habituel. J’avais espéré que les lecteurs, ne pouvant se fournir sur les salons ni dans les librairies, se tourneraient vers les sites des auteurs, ou à défaut amazon… eh bien pas du tout. Cette année 2020 est une catastrophe dont il sera difficile de se relever.

  • Travaillez-vous sur un projet présentement ? Pouvez-vous nous en parler un peu ?

Oui, je suis actuellement sur le troisième et dernier tome du conte des sept Chants. Un gros gros travail que j’espère terminer au printemps afin de clôturer la trilogie.

  • Pour conclure, quels auteurs vous inspirent ou vous font rêver avec leurs romans ?

Ils sont très nombreux, qui m’inspirent ou que j’admire. Les tous premiers à m’avoir donné envie d’écrire sont David et Leigh Eddings. Parce que j’ai adoré leurs histoires, mais surtout parce que durant des décennies, Leigh est demeurée coauteur non créditée de nombre de ses romans. Elle n’a été reconnue comme telle dans ses œuvres les plus récentes. Cette injustice, due à la misogynie ordinaire très présente dans le monde de la fantasy (et de la littérature en général) a été le déclencheur, pour moi.

Pour découvrir l’univers de l’auteure, rendez-vous sur son site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s