Chronique : You’re my opposite

Hello ! Je viens tout juste de terminer mon service presse et il faut absolument que j’écrive ma chronique sur-le-champ, à chaud !

Titre : Opposites ; T.1 : You’re my opposite

Auteure : Vickie Combers

Genre : Romance

Nombre de pages : 364

Maison d’édition : Alter Real

Résumé : Nolan vit au jour le jour, accumule les coups d’un soir et les excès. Ce bad boy recouvert de tatouages n’attend rien de la vie et cache un passé trouble derrière des airs de dur à cuire que rien n’atteint. Seul son boulot de tatoueur lui maintient la tête hors de l’eau. Sara vient juste de se libérer d’un mari qu’elle a épousé trop tôt et qui n’a cessé de la rabaisser. Les erreurs de jeunesse, elle connaît. Timide, elle manque de confiance en elle et n’aspire qu’à une chose : prendre un nouveau départ. Loin des hommes. Sara et Nolan n’ont rien en commun. Pire, tout les oppose : leur mode de vie, leur passé, leur situation personnelle. Mais lorsque leurs regards se croisent, l’étincelle est immédiate, leur attirance irrésistible. Et si la vie leur donnait enfin une deuxième chance ? Ces deux âmes meurtries pourront-elles échapper à leurs démons pour être heureux ?

Pour l’acheter, c’est par ici !

Mon avis

Alors, j’ai choisi de chroniquer ce roman parce que je connais l’auteure, de Wattpad. Je n’ai pas eu la chance de chroniquer son premier roman, je n’ai donc pas hésité une seule seconde lorsque j’ai eu la chance de le lire.

You’re my opposite, c’est le premier tome d’une série romantique. On y rencontre Nolan, un jeune homme brisé par son passé, et Sara, une jeune maman fraichement divorcée. Il y a une différence d’âge, pourtant l’auteure n’en parle que très rarement, ce qui contribue à la normalisation de la différence d’âge dans un couple. Franchement, j’ai beaucoup aimé cet aspect.

J’aurais peut-être aimé en savoir un peu plus sur le passé de Nolan. Dans ce premier tome, on reste assez en surface et je pense qu’il aurait été vraiment bien d’en savoir plus ! Le langage cru du personnage m’a aussi un peu déragée, même si elle est nécessaire pour le réalisme du personnage de bad boy qu’est Nolan. Je ne suis pas une fan de scènes de sexe, voilà tout ; mais si vous aimez, vous allez être ravis par ce bad boy qui n’est pas qu’un simple connard.

La plume est très belle, les erreurs sont rares, et on se glisse facilement dans la peau des personnages pour vivre leurs émotions. J’ai eu les larmes aux yeux, ri et eu le sourire aux lèvres à plusieurs reprises.

Par contre, cette fin… est beaucoup trop sadique ! Même si l’un des retournements de situation était assez prévisible, celui qui a suivi m’a complètement jetée à terre. Et dire que nous n’aurons la suite qu’en février ; je ne peux pas attendre, moi ! L’auteure nous a laissé sur une fin si sadique…

Bref, je suis absolument ravie d’avoir découvert l’univers de Vickie Combers. Elle nous offre une histoire touchante avec un bad boy de 22 ans pas si cliché et, surtout, très attachant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s