Chronique : Golden Son

Aujourd’hui, je vous parle de Golden Son, le deuxième tome de la saga Red Rising.

Titre : Golden Son

Auteur : Pierce Brown

Genre : Science-fiction/dystopie

Nombre de pages : 500

Maison d’édition : Hachette

Résumé : Deux ans ont passé. Darrow n’est plus un Rouge  risquant chaque jour sa vie dans les mines de Mars.  Il est devenu le Faucheur, un Or dont la réputation n’est plus à faire.  Rien ne lui résiste. Pourtant, au fond de lui, Darrow n’a pas oublié. Il n’a pas pardonné.  Mais il commet une erreur fatale  : il sous-estime son ennemi.  En un éclair, Darrow perd tout. Au pied du mur, Darrow doit élaborer une nouvelle stratégie…  Sinon, tous ses efforts, tous ses sacrifices auront été vains.  Et Eo sera morte pour rien.

Pour l’acheter, c’est par ici !

Mon avis

Ceux qui me suivent sur Instagram, Red Rising a été un immense coup de cœur, mon livre préféré de tous les temps (et j’en ai lu des romans !). Une science-fiction haletante, avec des personnages incroyables, des retournements de situation inattendus et un auteur incroyablement sadique.

Alors, qu’ai-je pensé de ce deuxième tome ? Cette suite se déroule deux ans après la sortie de Darrow de l’Institut. Il est maintenant au service du Haut-Gouverneur de Mars, son plus grand ennemi, et est reconnu dans toute la galaxie comme étant le Faucheur.

Il semble avoir tout pour lui et, pourtant, il perd tout du jour au lendemain. Perdu, il sera contacté de nouveau par les Fils d’Arès, qui ont été bien silencieux ces dernières années…

À savoir que ce deuxième tome est beaucoup plus politique que le premier, sans être indigeste. Moi qui ai de la difficulté avec les romans très politiques, qui ont tendance à nous submerger d’informations, je n’ai eu aucune difficulté de compréhension ici. J’ai pris plaisir à lire ce roman, à retrouver mes personnages préférés et à assister aux combats sanglants.

Ce tome-ci ne fait pas exception ; l’auteur est toujours aussi cruel avec ses personnages et avec notre petit cœur de lecteur. Je pense notamment à la dernière phrase du roman qui est crève-cœur (pour ne pas dire abominable !). Même si je déteste Pierce Brown pour son sadisme, je dois féliciter le réalisme apporté. Malheureusement, dans une guerre, il y a des morts, beaucoup de morts… et pas juste du côté des ennemis.

Encore une fois, je tiens à souligner l’excellente traduction. Je n’ai pas lu la version originale (en anglais), mais j’ai déjà lu des Hachette, et wouah, la traduction de cette trilogie est très bien. Très peu d’erreurs, de répétitions et de verbes faibles, ça fait sincèrement plaisir à lire.

Bref, pour moi, ce tome 2 est assurément réussi et n’a rien à envier au tome 1. Il est différent, mais pas du tout ennuyant ; un beau mélange de combats et de moments plus calmes. Tout ceci présage magnifique tome 3 (qui va sûrement me briser le cœur).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s