Chronique + Interview : À la folie, de Cindy Lia

À la folie est mon premier roman Plumes du Web, un roman qui m’a tout de suite attirée par sa magnifique couverture. L’avis de la bookstagrammeuse @my_tagada m’a incitée à l’acheter. Alors, aujourd’hui, je vous parle de ce roman, puis vous présente l’interview accordée à l’auteure !

Titre : À la folie

Auteure : Cindy Lia

Genre : Suspense + romance

Maison d’édition : Plumes du Web

Nombre de pages : 425

Résumé : Infirmière fraichement diplômée en psychiatrie, Alicia rejoint l’équipe du Center Hospital, vieille institution au cœur de New York dont les légendes précèdent la réputation. Entre secrets et phénomènes inexplicables, la bâtisse renferme son lot de mystères. À commencer par Julian, un patient au tempérament de feu qui, à peine arrivé, donne déjà du fil à retordre aux équipes en place.
Alors que la loi du silence règne entre les murs, Alicia se retrouve au cœur d’une série de meurtres non résolus qui la plongent rapidement dans une enquête au péril même de sa vie…

Pour l’acheter, c’est par ici !

Mon avis

Très honnêtement, j’ai eu de la difficulté à accrocher pendant les cinquante premières pages. Il manque malheureusement plusieurs virgules dans le roman (dont les virgules entourant les interpellations et certaines interjections, ainsi que les virgules devant les coordonnants). Étant correctrice, je ne voyais que cela et je n’arrivais pas à me concentrer sur le contenu du texte. Mon cerveau s’était mis en mode correction.

Du coup, j’ai mis de côté le roman pendant une journée et je l’ai repris, en me concentrant uniquement sur le contenu. Et j’ai tout de suite accroché.

À la folie est un roman mélangeant suspense et romance, même si cette dernière n’a pas une place prédominante dans le récit. On suit Alicia, une jeune infirmière qui commence un premier travail dans un hôpital psychiatrique. Un hôpital psychiatrique où il se passe des événements bien étranges… meurtres maquillés en suicides, présences inquiétantes la nuit, menaces…

L’auteure nous amène sur bien des pistes, s’amuse à nous faire croire à une hypothèse, puis nous joue un tour en dévoilant la vérité. Une vérité dont on ignorait tout ! Parfois, certains romans se vantent de mener le lecteur sur des fausses pistes alors qu’il est tout à fait facile de deviner la vérité… eh bien, pas ici ! J’ai été surprise à de nombreuses reprises, à mon plus grand plaisir !

De plus, l’ambiance mystérieuse du roman est très intéressante. On ne sait jamais ce qui va arriver, on supplie l’héroïne de ne pas faire de conneries (mais elle ne nous écoute pas !), on soupire de soulagement, on extrapole… bref, ce roman nous fait passer par une gamme infinie d’émotions, du début jusqu’à la fin.

J’ai également bien aimé la place accordée à la romance dans ce récit. Elle n’est pas immense, mais je l’ai trouvée réaliste ; pas d’histoire à l’eau de rose, mais de vrais enjeux, des mensonges, une difficulté à pardonner. Ce n’est pas une romance facile, et c’est tout à fait agréable !

Bref, pour moi, ce premier Plumes du Web est une réussite. C’est le premier roman publié par cette maison d’édition et, mis à part quelques problèmes de virgules, je n’ai rien trouvé à redire ! Ce roman mêlant mystère, romance et hôpital psychiatrique a été une très bonne lecture. Ayant acheté un autre livre de Cindy Lia, je sais déjà que je ne serai pas déçue !

Parlons un peu avec l’auteure !

– Peux-tu te présenter brièvement ?

Coucou ! Je suis Cindy Lia, auteure de romances (contemporaine, young adult, suspense, dark…), je vis en région parisienne (sortez-moi de là ! ^^) et je jongle entre ma famille, mon boulot et ma passion pour l’écriture. On m’a contactée sur wattpad et publiée en 2017. Depuis, je n’ai plus arrêté ! 

– Depuis quand écris-tu ? Quelle est ta relation avec l’écriture ?

J’écris depuis que je sais écrire, c’est un peu cliché mais véridique. Des histoires de princesses et de princes au départ, puis des romances d’adolescents. J’écrivais pour mes meilleures amies, ensuite je me suis mise à cacher mes histoires car mes petits copains de l’époque étaient jaloux. 😏 Mais l’écriture me rattrape à chaque fois, c’est inconscient, comme un automatisme. Ma relation avec elle est un peu passionnelle : du « je t’aime à la folie  » au « je ne veux plus te voir ». J’ai des périodes plus faciles que d’autres selon la confiance en moi !

– Tu as publié quatre romans, dont trois chez Plumes du Web. Comment te sens-tu face à cela ? Es-tu fière ? Pensais-tu un jour te rendre là ?

Publier un livre était quasi inaccessible à l’époque où je me suis lancée. Donc non, je n’aurais jamais pensé sérieusement en arriver là ! Aujourd’hui, je considère que c’est une chance, d’autant que j’ai participé au salon de Paris en tant qu’auteure, une grosse machine plutôt impressionnante pour un bébé écrivain.

Pour être honnête, j’ai du mal à prendre du recul donc je ne réalise pas assez. Même publiée, je ne suis pas du genre à le crier sur tous les toits. Peu de gens de ma « vraie vie » sont au courant de ce que je fais à côté. Et puis la romance est encore mal vue, mal appréciée. J’étais dans une petite librairie loin de chez moi pendant les vacances, et ça m’a choquée de voir qu’il n’y avait même pas de section romance. On a encore du chemin à faire de ce côté-là, et ça ne participe pas au « coming out » des auteurs.

– Quel roman a été le plus difficile à écrire ?

Underground, sans hésiter ! C’est celui qui m’a demandé des recherches du côté sombre de l’être humain. Je suis du genre bisounours, plutôt fleur bleue, alors écrire sur deux personnages aussi torturés que Lexie et Riley m’a fait passer par des moments assez sombres… J’avais envie de me tester sur cet univers-là. Aujourd’hui, je dirais que c’est une « soft » dark romance, l’idéal pour se lancer dans le genre sans y aller trop fort.


Quel roman te ressemble le plus ?

Ouh dur à dire ! Ils ont tous une part de ce que je suis, de mes pensées. Si je devais vraiment choisir question trame, fond de l’histoire… mon choix se porterait sur Pour de vrai (Édititions de l’Opportun – Nisha et Caetera). C’est une histoire que je traine depuis plusieurs années, entre deux adolescents amis depuis l’enfance qui réalisent leur amour l’un pour l’autre. Je suis fan des amis-amoureux ! 

Si on se concentre sur la plume, A coeurs rompus (Plumes du Web) me ressemble plus. La romance est adulte, entre deux personnages que le destin remet chaque fois sur la route, jusqu’à ce que… ♥

– Envisages-tu d’écrire un roman dans un genre totalement différent de ce que tu écris habituellement ? Pourquoi ?

Je viens de le faire avec Underground, une dark romance. Pour le moment, je ne suis pas prête à retenter d’expérience car j’ai besoin de ma dose de guimauve, de romance acidulée. Ensuite… on verra bien ! 

– Es-tu une grosse lectrice ? Quelles sont tes inspirations littéraires ?

Je suis une lectrice moyenne, et même une mauvaise lectrice depuis que j’ai découvert les dramas coréens il y a peu ! 😁 Mais j’essaie de lire un livre par mois minimum, quitte à ce que ce soit entrecoupé. Je n’ai pas d’auteur précis qui m’inspire, bien que j’aime beaucoup KA Tucker, Melody Grace ou encore Caisey Quinn. Je fonctionne à l’histoire, plus globalement.

– Quels sont tes projets littéraires du moment ?

J’écris une romance d’hiver, de Noël. Et comme je ne sais pas écrire sur du léger, mon histoire est en train de devenir profonde. J’espère la publier en 2021 !

Merci à l’auteure pour avoir accepté de répondre à mes questions !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s