Chronique : La fiancée

Aujourd’hui, on se retrouve pour le service presse, La Fiancée de Kiera Cass, l’auteure de la sélection ! Je souhaite encore une fois remercier Collection R pour leur confiance et l’envoi !

Titre : La Fiancée

Auteure : Kiera Cass

Genre : Romance/royauté

Maison d’édition : Collection R

Nombre de pages : 360

Résumé :

Elle a l’étoffe d’une reine. Il est jeune, séduisant et fraîchement couronné. Leur mariage semble une évidence… mais l’est-il vraiment ?

Hollis Brite a grandi à la cour de Coroa, rêvant – sans trop y croire – d’attirer l’oeil du jeune et beau roi Jameson, connu pour ses multiples conquêtes. Un jour, pourtant, c’est elle qui lui fait tourner la tête…
Mais, alors que Jameson est sur le point d’annoncer leurs noces prochaines, l’arrivée d’un jeune noble en provenance d’un royaume voisin va changer la donne : attentionné et perspicace, il semble comprendre Hollis mieux que quiconque auparavant.
L’avenir radieux promis à la jeune fille devient soudain beaucoup plus incertain : renoncera-t-elle à un destin royal, quitte à se couper de ce qu’elle a toujours connu ?
La nouvelle et éblouissante romance royale de Kiera Cass, auteure de la série best-seller La Sélection.

Pour l’acheter, c’est par ici !

Mon avis

Il y a quelques années, j’ai lu la saga La Sélection et j’avais bien aimé. Mais depuis, j’ai lu énormément de romans et je me suis rendu compte que le style d’écriture était assez pauvre en descriptions. Malheureusement, on retrouve le même problème dans La Fiancée.

L’histoire se déroule dans un royaume, mais on ne sait strictement rien de ce royaume, mis à part que le royaume voisin est en quelque sorte son rival. On ne sait pas s’il n’y a que des humains dans ce monde ou également des créatures surnaturelles, s’il y a de la magie, s’il y a une ou plusieurs religions… on ne sait pas comment la petite population est, si elle pauvre, bien nantie. On ne sait rien d’autre que quelques informations sur la noblesse qui habite au palais royal. C’est vraiment dommage que l’auteure n’ait pas développé son univers ; il manque de gros morceaux du puzzle.

À la différence de La Sélection, il ne se passe pas grand-chose dans ce roman, mis à part un gros retournement de situation vers la fin. Et vu qu’il y a très, très peu de descriptions, l’histoire se concentre beaucoup sur les dialogues entre les différents personnages. Du coup, il est assez difficile de visualiser l’histoire, de rentrer dans le récit et même de s’attacher aux personnages. Donc, lorsqu’il y a eu le gros retournement de situation vers la fin, impossible de pleurer ou d’être triste parce que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

Le manque de descriptions m’a aussi empêchée d’apprécier la romance ; j’ai juste eu l’impression que tout se déroulait très vite, et c’est vraiment dommage. Je sais que ce roman pourra plaire aux débutants en lecture, aux jeunes lectures qui ne sont pas friands de descriptions. Malgré le fait que les idées soient assez intéressantes, ce roman manque définitivement de peps !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s