Chronique : Numéro 1

Hello !

On se retrouve avec une autre lecture, un service presse de Cyplog Éditions ; une lecture bien sympathique ! Encore merci à la maison d’édition pour leur confiance !

Titre : Numéro 1

Auteur : Amanda Bayle

Genre : Romance sportive

Nombre de pages : 299

Maison d’édition : Cyplog éditions

Résumé :

Le rugby, sa bouffée d’oxygène, son instant de répit.

Toute la vie de Claire tourne autour du rugby. Chaque dimanche, elle retrouve ses amis au bord du terrain et sur le pré. Beaucoup de supporters ne l’apprécient pas, mais elle s’en moque ! Elle vient assister au match pour oublier un peu son quotidien, sa vie sans saveur et son secret.

Un secret toujours plus lourd à porter.

Cependant, il en est un dont l’antipathie la touche : Benoît. Le numéro 1 de l’ESRU ne l’aime pas et ne s’en cache pas. S’il est surnommé Nounours par tous les membres de l’équipe, avec elle, il se comporte plutôt comme un grizzli : regards méprisants, visage fermé, réflexions acerbes…

Mais pourquoi ? Pourquoi la déteste-t-il à ce point ? Et pourquoi son attitude la tracasse-t-elle ? Peut-être parce qu’elle n’a jamais rien fait pour mériter son mépris. Peut-être parce qu’elle garde en mémoire le souvenir d’un instant beaucoup plus… intime entre eux.

Non, Claire, ne pense surtout pas à ça, c’est du passé, c’est enterré !

Peut-être pas si enterré que cela… Et s’il était le seul capable de la voir telle qu’elle est réellement ?

Pour l’acheter, c’est par ici !

Mon avis

Numéro 1 est le troisième livre de la série, mais il peut tout à fait se lire sans avoir lu les deux premiers tomes ; c’est ce que j’ai fait.

Et c’était pour moi une première, la romance sportive. Bien que je ne sois pas fan du rugby, j’ai bien aimé ma lecture. Ça se lit rapidement, sans prise de tête, et c’est fluide, mais peut-être est-ce là justement le problème pour moi. J’ai trouvé la romance un peu facile, j’aurais aimé un peu plus de tension entre les deux protagonistes qui ne s’aiment pas au début et un peu plus de rebondissements pour venir corser le roman.

Toutefois, j’ai beaucoup aimé le fait que la mère de Claire soit une toxico à son âge ; on nous démontre ainsi une réalité qu’on voit très peu. Parce que, oui, ça existe des femmes de cinquante ans qui se droguent, font des crises et ont une vie peu recommandable. C’est le point que j’ai le plus apprécié à vrai dire, de voir comment Claire évolue à travers cette situation difficile. Mais surtout comment la vie dérangée de sa mère affecte sa propre vie et ses relations amoureuses. C’était très bien géré de ce côté-là !

Bref, une petite romance qui se lit rapidement et qui nous change les idées, mais qui est peut-être un peu trop *facile* pour moi.

On se retrouve demain pour ma chronique du dernier tome de Hunger Games !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s