Chronique : Little Shade

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour un service presse de HLAB, soit Little Shade.

Titre : Little Shade

Auteure : Maeva Bonachera

Genre : Fantastique

Nombre de pages : 525

Maison d’édition : HLAB

Résumé : Depuis sa naissance, Bastet peut se transformer en jaguar, une capacité qu’elle et sa famille ont toujours pris soin de cacher.
Mais depuis son déménagement à Exeter, Bastet ne cesse de croiser le même homme. Un homme qui semble savoir à son sujet des choses qu’elle-même ignore…
Elle croyait être unique, elle se trompait.
Son secret n’en est plus un.
Dorénavant, où qu’elle ira, le danger rôdera.

Pour l’acheter, c’est ici !

Titre

J’ai vu plusieurs fois l’auteure passer dans mon feed Instagram puisqu’elle est abonnée à mon compte, et c’est seulement en cliquant sur son profil que je me suis rendu compte que son roman venait de sortir… il me fallait donc le lire ! Et je suis ravie que sa maison d’édition m’offre la possibilité de découvrir cette histoire.

On fait donc la connaissance de Bastet, une jeune femme qui déménage et ouvre sa petite boutique. Elle a toujours vécu avec une deuxième part d’elle, une part jaguar, et a dû s’y adapter. Mais un jour, elle apprend qu’elle n’est pas la seule à vivre ainsi…

Premièrement, la couverture est superbe, on a envie de se glisser tout de suite dans cette histoire de métamorphes et d’aventures. Je me suis tout de suite laissée emporter par la plume très fluide de l’auteure et ses belles descriptions, notamment au niveau des émotions. C’est la première fois que je vois les descriptions des émotions du personnage principal aussi bien décrites et approfondies ; c’est génial, ça permet de bien se glisser dans la peau des personnages !

Chapeau aussi au travail éditorial qui est impeccable et nous permet de nous immerger pleinement dans cet univers de métamorphes, de tentatives de meurtres, de mystères et de dangers. Même si le roman est assez long à démarrer, à partir de la moitié de l’histoire on embarque à fond dans l’histoire et le suspense est à son comble. On n’oublie pas les émotions au profit de l’action, et c’est ce que j’ai beaucoup aimé. Il est donc facile de s’attacher aux personnages, mention spéciale à Mimir que j’ai ADORÉ !

Par contre, les 250 premières pages sont longues, très longues. Ça prend du temps avant d’entrer dans l’action, et les descriptions sont longues et se répètent beaucoup dans la première partie du roman. J’ai malheureusement sauté plusieurs pages parce qu’elles se répétaient et que je voulais un peu plus d’action ! Heureusement, passée cette première page, on a le droit à plus d’action et on ne peut plus quitter l’histoire.

En conclusion, un roman intéressant qui traite de métamorphes d’une façon intéressante, mais qui est loin à démarrer et un peu répétitif !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s