Chronique : Nocturne de Sang

Aujourd’hui, on se retrouve pour une nouvelle chronique, et cette fois, c’est un coup de cœur !

Titre : Nocturne de Sang

Auteur : Michel Pelini

Genre : Fantastique/horreur

Nombre de pages : 254

Maison d’édition ; Crin de chimère

Résumé :

Enfant, Jessica Janin a connu l’horreur. Enlevée et séquestrée par Léon Schwartz, un pédophile de la pire espèce, elle a sauvé sa vie de justesse.

Lorsque vingt-quatre ans plus tard, elle apprend la mort du criminel en prison, la jeune femme pense qu’elle pourra enfin tourner la page du traumatisme qui la hante toujours.

Mais Schwartz, qui a passé un pacte avec le Diable, revient d’entre les morts sous la forme d’un vampire, bien décidé à se venger de celle qui lui a échappé.

Jessica a déjà vaincu le criminel une fois, en sera-t-elle capable à nouveau ? Pour l’affronter, elle pourra compter sur l’aide de deux chasseurs de vampires, Mathieu Leroux et son frère, Maxime, autiste doué de pouvoirs médiumniques. Schwartz, quant à lui, a plusieurs alliés parmi les démons, notamment l’un des plus puissants vampires du monde, qui a un vieux compte à régler avec Maxime.

Pour l’acheter, c’est ici !

Mon avis

On se retrouve donc pour une deuxième lecture de la nouvelle maison d’édition Crin de chimère. Si leur première parution ne m’avait pas convaincue, cette deuxième parution m’a beaucoup plu !

Ce roman est sombre, très sombre. Si vous êtes fan des univers remplis de noirceur, de malheurs et de désespoir, ce roman est définitivement fait pour vous. Âmes sensibles s’abstenir ! Il y a quelques scènes qui ne sont pas destinées aux cœurs sensibles (pédophilie, meurtres, pensées perturbantes, etc) et il m’est arrivé de grimacer quelquefois. Parce que l’auteur nous montre la cruauté humaine (et non-humaine) dans toute sa splendeur. On rencontre des méchants vraiment méchants, qui n’ont pas peur des répercussions. Tout ce qui compte pour eux, c’est de faire le mal, de blesser, de faire mal. On est assez loin des méchants frileux, et ça fait du bien !

On a aussi droit à du surnaturel et pas des moindres… les vampires ! Si vous vous attendez à du Twilight, eh bien, vous serez déçus ! Ici, on a droit à de bons vieux méchants vampires (et pour être méchants, ils le sont). On les découvre notamment au travers de retours dans le passé de certains personnages. Il y a pas mal de retours dans le passé, mais ils sont bien indiqués et ils se fondent très, très bien dans la narration. Je les ai adorés et à aucun moment je me suis sentie perdue dans ma lecture.

Quant aux personnages, ils sont superbes ! Enfin, ça dépend de qui on parle… J’ai bien aimé que le personnage principale ne soit pas une jeune adolescente, mais bien une femme début trentaine. Je trouve cela plus réaliste et le fait qu’elle ait une fille ajoute beaucoup au roman, mais je ne peux pas vous dire pourquoi ; à vous de commencer l’histoire.… Mention spéciale à Maxime, un personnage adulte autiste. C’est si rare de voir de tels personnages dans des romans, et surtout, décrits avec brio. L’auteur n’en fait pas une victime, mais nous montre une réalité que certains lecteurs ne comprennent peut-être pas. En plus, il a tout de même un bon rôle dans l’histoire !

Sinon, j’ai tout de suite accroché au style d’écriture de l’auteur qui est très fluide, facile à suivre et qui se prête bien à l’ambiance du roman. Très peu d’erreurs. L’histoire est, en somme, addictive. J’en voulais plus, toujours plus, et j’en aurais volontiers pris d’autres, des chapitres. Un roman noir, sombre, qui vaut la peine d’être découvert !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s