Chronique : Amour Fauves

Alter Real est une maison d’édition que j’adore. Les services presses qu’il m’offrent sont toujours de bons moments de lecture. Pourtant, aujourd’hui, c’est une lecture très mitigée que je vous présente.

Titre : Amours Fauves

Auteure : Mélodie Smacs

Genre : Fantastique/thriller/policier

Maison d’édition : Alter Real

Résumé : Les officiers Megane Difen et Tom Senia sont équipiers depuis plusieurs mois. La première, froide et solitaire, se fascine pour celui que les tabloïdes appellent le « Tueur du Bal ». Le second, charmeur et taquin, l’épaule de son mieux, se montrant même protecteur envers elle. Lorsqu’un étrange meurtre survient, ils font équipe pour l’élucider. Toutefois, l’un des deux en sait bien plus qu’il ne veut l’avouer. Entre enquête surnaturelle, disputes et passion, et si chacun menait en fait un double jeu ?

Pour l’acheter, c’est ici !

Mon avis

Amours fauves est un roman extrêmement déstabilisant. Il y a deux parties au roman et les deux sont très différentes l’une de l’autre ; on aurait dit deux romans différents. Pour moi, il n’y a pas assez de lien entre les deux parties, surtout que certains personnages changent de comportement, sans vraiment d’évolution. Je trouve vraiment dommage qu’il y ait eu une telle ellipse de temps.

La première partie était assez bien, mais la deuxième m’a refroidie. On découvre une révélation sur l’héroine… et sans vous spoiler, il n’y a aucune indice de la nature de l’héroine dans la première partie, alors qu’il devrait au moins y avoir quelques indices. De plus, dans la deuxième partie, le comportement de l’héroine change du tout au tout et c’est assez dommage, je trouve. Peut-être y a-t-il eu une évolution dans son mode de pensée, mais j’ai trouvé cela un peu trop soudain.

Mais ce qui m’a le plus dérangée, c’est la joie et l’excitation des personnages face à la mort. Pour le personnage masculin, c’est normal, mais pour la femme, qui a passé sa vie avec des humains, ça me parait trop soudain et malsain. En deux mois, changer autant me semble improbable.

Et également, je trouve que la deuxième partie est parfois surchargée d’actions et d’informations. Je pense qu’on aurait pu étirer un peu plus de temps pour notamment nous décrire les émotions des personnages et nous permettre de reprendre notre souffle, notamment pour la fin. Je comprends l’effet précipité, mais personnellement, j’ai décroché.

Il n’y a pas que du négatif, évidemment ! C’est évident que ces points nous sautent à la figure, mais je suis consciente de tout le travail qu’il y a derrière. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la première étape. On connaissait le meurtrier et même si j’ai été déçue au premier abord, ça ajoute énormément à la tension. Le suspense était énorme !

Une belle plume également, qui permet beaucoup de suspension et de tension dans la première partie. J’ai bien aimé, aussi, l’idée globale de ces… créatures (j’essaie de ne pas spoiler, mais c’est difficile !) est très intéressante. Les flash-backs sont très intéressants également (je n’ai que ce mot à la bouche !). Et encore une fois, la maison d’édition a fait une excellente job au niveau de la forme et de la mise en page, un vrai plaisir pour les yeux.

En résumé, je suis très mitigée par ce roman. Pour moi, la deuxième partie est un peu précipitée et aurait pu être davantage exploitée, notamment au niveau des personnages et des descriptions. Cependant, ce roman est bien écrit, original, fluide et sort des sentiers battus. Si vous voulez une lecture qui mélange thriller, roman de police et fantastique, c’est votre roman !

Un commentaire sur “Chronique : Amour Fauves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s