Chronique : D.O.E.S.

Nous voilà donc pour mon premier service presse en partenariat avec les éditions Alter Real que je remercie encore une fois pour leur confiance !

Titre : D.O.E.S.

Auteure : Véronique Moysan

Genre : Suspense/thriller

Maison d’édition : Alter Real

Nombre de pages : 348

Résumé : « Mes chers enfants, Prenez soin de la meute, mais ne soyez pas des moutons. Vous êtes des D.O.E.S. assumez-le. Restez fidèles à ce que vous êtes, quoi qu’il en coûte. Ne perdez jamais espoir, il est encore temps de sauver le monde et de vous sauver vous-même. N’écoutez pas les voix complaisantes, ne suivez pas les voies toutes tracées. Réinventez-vous chaque jour, mais demeurez intransigeants pour protéger les plus faibles. C’est le seul combat qui vaille. Et surtout, surtout, pas de tatouage. Je vous aime. »

Les animaux se mettent à mourir en masse, commence alors une course contre la montre pour la survie de l’humanité et pour maintenir l’ordre mondial. Un seul espoir : les D.O.E.S. Un thriller haletant qui explore un scénario catastrophe terrifiant.

Pour l’acheter, c’est ici !

Mon avis

J’ai tout de suite été attirée par ce roman pour son côté mystérieux et parce qu’il traite de la cause animale ! Et je peux vous assurer que je n’ai pas été déçue par ce que l’auteure nous a offert. D.O.E.S nous parle très clairement de la cause animale, du calvaire que vivent les animaux et ce roman veut nous sensibiliser à cette cause. Certains passages, dont le début au laboratoire, ont été assez difficiles à lire parce que je me rendu compte que l’humain est cruel envers les animaux, vraiment cruel. Oui, c’est quelque chose qu’on sent tous, mais je peux vous garantir que vous serez ébranlés par ce livre et qu’il vous fera prendre conscience qu’il faut agir pour le bien-être des animaux !

Des chapitres plutôt courts, mais pas trop, et une belle écriture ; ce roman est facile à lire, côté fluidité. Peut-être que certaines personnes seront un peu perdues, au début de leur lecture, par les nombreux points de vue, cependant je peux vous garantir que l’on s’habitue rapidement et que c’est très intéressant de suivre plusieurs personnages de cette façon. Cela ajoute beaucoup de suspense.

Le suspense est d’ailleurs très présent tout au long du roman. Au début, il est plutôt timide, mais il gagne en intensité au fur et à mesure que les pages défilent. Du coup, en tant que lectrice, je ne voulais que continuer et arriver à la fin pour obtenir les réponses aux nombreuses questions que je me posais. Il m’a été très difficile de mettre de côté le livre pour faire mes derniers projets scolaires tant je voulais connaitre la suite !

Parce que, sincèrement, l’histoire est ultra intéressante et différente de ce qu’on peut retrouver sur le marché. Il s’agit d’un livre unique, original, intéressant, mais surtout bien écrit ! Il y a peut-être quelques petites longueurs au début du roman pour ceux qui préfèrent commencer directement dans l’action, néanmoins je peux vous garantir que vous ne vous ennuierez pas une seule seconde pendant votre lecture. Entre les personnages très attachants (la petite Louise, ma préférée !), les rebondissements inattendus, le suspense et les fins de chapitres sadiques, impossible que vous abandonniez ce livre.

Et parlons-en, des personnages ! Il y en a beaucoup, mais ils sont tous différents et très intéressants. J’ai particulièrement aimé le fait que la famille de Jeanne et Emmanuel soit une famille recomposée ; c’est une réalité de plus en plus présente de nos jours et, pourtant, on en parle que très peu !

Les enfants sont également très bien décrits et travaillés. Je les ai tous simplement adorés. Ils sont adorables, un peu naïfs, mais réalistes… et c’est ça l’essentiel ! Louise et son innocence, Moris et sa témérité, Lucien et sa maturité… Bref, encore des personnages attachants qui nous font adhérer à l’histoire !

Tout comme les vilains. Peu importe s’ils sont méchants ou non pour nous, il reste qu’ils ne sont si tout noirs ni tout blancs ; ils sont humains. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteure nous présente leurs motivations, leurs valeurs et leurs convictions. On voit qu’elle a pensé à tout, sans réel parti pris, et c’est une fois de plus très, très intéressant.

Mais alors, Sophie, quels sont les points négatifs ? Pour être tout à fait honnête, la plupart des gens ne remarqueront pas ce que j’ai remarqué. Mais en tant que correctrice, ça m’a tout de suite sauté aux yeux et je vais en parler parce que j’ai promis d’être sincère, honnête, franche dans toutes mes chroniques. Certains vont dire que je chipote, mais bon, je suis là pour ça…

Lorsqu’il y a une interpellation (nom, prénom, surnom, etc), il doit toujours y avoir une virgule avant et après l’interpellation. Malheureusement, à de nombreuses reprises, il y a soit une virgule seulement après l’interpellation, soit seulement avant, quelquefois il n’y en a aucune… et certaines fois elles sont là. Un point qui m’a assez perturbée en tant que maniaque de la virgule, je dois l’avouer. En continuant sur les virgules, plusieurs virgules en trop qui séparaient inutilement le sujet de son verbe. Et finalement, plusieurs points d’interrogation manquants alors que la phrase était bel et bien une question. Du chipotage, certes, mais il est important pour moi d’en parler parce que ça fait partie du livre !

Alors, en conclusion, je pense pouvoir vous dire que ce roman est proche du coup de cœur pour moi. On parle de la cause animale, sujet chaud de l’actualité, il y a du suspense, des personnages attachants, des rebondissements intéressants et une fin surprenante. Je recommande !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s