Chronique : Marée Montante

Coucou ! Une petite chronique déjà publiée sur mon facebook, ça vous dit ?

Titre : Marée Montante
Auteur : Charles Quimper
Maison d’édition : Alto
Nombre de pages : 67

Pour l’un de mes cours de littérature du cégep, j’avais ce roman à lire. Pour être tout à fait honnête avec vous, je ne pensais pas aimer cette lecture. Je préfère les romans plus longs parce que l’expérience dure plus longtemps, je me sens mieux immergée dans l’univers. Et de plus, c’est un livre très poétique… comme certains le savent, je ne suis pas très sensible à ce genre.

Ce petit livre avait tout pour m’ennuyer, mais il m’a frappée, m’a émue, m’a retournée dans tous les sens.

Allez lire ce livre, vraiment. C’est un chef d’œuvre.

Malgré quelques passages très flous, trop poétiques pour moi, ça se lit tout seul. Et pour une expérience hors du commun, je vous encourage à dévorer le tout, à ne pas arrêter votre lecture.

C’est ce que j’ai fait. Dans un bus rempli à ras bord d’étudiants fatigués et puant la sueur que j’ai commencé ma lecture. Pour la finir deux minutes avant mon arrêt, les larmes aux yeux, le cœur en miettes. Moi qui pensais que je n’aimerais pas cela, je me suis bien trompée. Et c’est pourquoi je vous invite à l’acheter, même si ce n’est pas votre genre.

Une pépite comme Marée Montante, c’est rare.

On suit les pensées, les tourments, les folies, d’un jeune père dont la fille s’est noyée. Et c’est déchirant. Le départ de sa femme, ses hallucinations, ses théories on ne peut plus farfelues, ses crises, ses souvenirs qui nous donnent les larmes aux yeux… mon Dieu, comment pourrait-on rester indifférent à une telle avalanche d’émotions ? C’est impossible ; ce texte est trop puissant, trop fort, trop véridique.

Mais ce livre a bien des défauts, non ? J’en ai trouvé un seul qui m’a assez titillée, pour être honnête. Il manque des virgules. Pas juste une dizaine… beaucoup. On me dira peut-être que c’est pour ajouter de la confusion, mais c’est trop pour moi. Avec ses mots et ses phrases parfois très nébuleuses, l’auteur arrive déjà à mettre de la confusion. Les deux ensemble, c’était trop. Surtout que certaines phrases deviennent difficiles à comprendre à cause de cela.

C’est la seule chose qui m’a fait grincer des dents. L’auteur a du talent, beaucoup de talent, et il faut absolument que vous lisiez son œuvre. Coup de cœur assuré.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s